« Sorgue, tes épaules comme un livre ouvert propagent leur lecture »

Écrivait le poète René Char.

Lorsque la technique du moulin à papier passa d’Italie en France, que fallait-il pour que cette industrie devienne florissante ? Essentiellement de l’eau, abondante et pure.

La Sorgue, rivière chantée par Pétrarque, était un site idéal pour que se développe la fabrication de ce formidable support de communication : le papier 

Le premier moulin à papier de Provence fut implanté à Carpentras en 1374. 

Mais c’est Fontaine-de-Vaucluse qui, au cours des siècles suivants, devint le plus important lieu de production de papier.

Dans "Épître à la Postérité" Pétrarque écrivait : « Je rencontrai une vallée très étroite mais solitaire et agréable, nommée Vaucluse, à quelques milles d'Avignon, où la reine de toutes les fontaines, la Sorgue, prend sa source. Séduit par l'agrément du lieu, j'y transportai mes livres et ma personne. »